Baillet en France (95)

PLUIE !
22 mai 2016 13:00
22 mai 2016 13:00
NC

Présentation

Course UFOLEP - circuit de 9km

Départs:

13h00: C3 - 7 fois

15h00: C1 - 9 fois

15h02: C2 - 8 fois

Résumé

 

C’est sous la pluie que Jean-Luc (en 3) et Stéphane (en 2) se sont élancés sur le circuit de Baillet-en-France à deux heures d’intervalle. Quelques chutes ont perturbées la course des 3, mais Jean-Luc aux avant-postes a su les éviter et montrer le maillot. Pour les 1ère et 2ème catégories parties plus tard, les conditions météorologiques se sont dégradées (vent + pluie) et les organisateurs ont décidé de raccourcir la course en supprimant un tour. Cela n’empêchera malheureusement pas une importante chute dans le peloton des 1ère (parti 3 minutes avant celui des 2) qui aura des répercussions sur la course des 2. En effet, le peloton des 2 devra mettre pied à terre et se faufiler entre les véhicules, les coureurs encore à terre et les secouristes prodiguant les 1er soins. Le peloton « s’auto-neutralisera » pour un tour, ce qui profitera aux échappés.

 

 

C’est trempés et couverts de boue que deux coureurs de l’ECS ont franchi la ligne d’arrivée avec le peloton… ou plutôt ce qu’il en restait. La douche fut encore plus appréciée cette fois.

 

 

Enfin, nous souhaitons un bon rétablissement à tous les coureurs tombés lors de ces épreuves et nous espérons les retrouver très bientôt sur les routes.

 

résultats

 

Résumé de Jean-Luc:

La météo exécrable de la nuit (pluies violentes et orages) laisserait-elle la place à une belle matinée ensoleillée… et bien non, ce sera pour plus tard le célèbre bronzage cycliste !

 

Malgré la pluie, nous sommes une bonne 40taine en D3 au départ. Merci infiniment aux organisateurs de ne pas jeter l’éponge dans ces conditions-là.

Un courageux part dès le début et sera repris au prochain tour. Je reste dans les roues un bon moment, ce qui me vaut un beau masque de boue à la fin de la course !

Je tente une échappée à l’entrée de la piste cyclable qui est parfaitement lisse (exit les graviers de l’année dernière) mais forcément, je suis repris en haut de la côte, faute d’entrainement assidu, je l’avoue.

Une échappée s’est créée, je ne l’ai pas prise et donc je fini dans le deuxième groupe. Il y a eu une chute sérieuse dans le virage après le pont et il y a en eu aussi en D2.

Heureux, d’avoir vu Stéphane à l’arrivée qui se préparait pour le départ des D2.

Commentaires